titre_arbres
L’intégration paysagère

Nordex s’est attaché à faire un projet intégré au paysage. C’est l’un des enjeux majeurs du développement, qui retient toute l’attention du développeur. Une étude paysagère complète a été réalisée et l’implantation s’appuie sur les résultats de cette étude.


Le paysage immédiat du site est caractérisé par du bocage typique entaillé par la vallée encaissée du Jaunay. L’une des lignes de force du paysage est dessinée par la RD42. Ainsi, l’implantation s’appuie sur ces deux marqueurs paysagers que sont la vallée du Jaunay et la RD 42 en suivant cette orientation est-ouest. La position du lac de Jaunay limite les perceptions visuelles sur la zone du projet. L’éolienne la plus proche s’implante à 1 300 mètres de la vallée du Jaunay. Cet éloignement permet d’éviter l’effet de surplomb. Le contexte bocager induit des masques visuels partiels et ponctuels.

01. Simulation depuis la Calinière (839 mètres de E3).

L’éolienne E5 n’est pas visible depuis ce lieu. Elle est masquée totalement par une haie bocagère. Sur la vue orientée vers l’ouest présentée ci-dessous, trois des cinq éoliennes sont visibles à mi-hauteur. Le bâti et la végétation masquent en grande partie les mâts des éoliennes.

02. Simulation depuis La haute Marinière (1 220 mètres de E5).

Le projet est visible dans son ensemble et apparaît sous la forme d’une courbe. Les cinq éoliennes s’inscrivent dans ce paysage en créant de nouveaux repères visuels verticaux.

03. Simulation depuis le camping La Grouinière (1 614 mètres de E1).

Depuis le camping de la Grouinière, au bord de la RN40, les éoliennes sont vues de manière partielle et seulement deux sont visibles. La végétation intercalée masque une partie des mâts des éoliennes.

04. Simulation depuis la RD 6, déviation de Coëx (2 287 mètres de E5).

Au nord-est du projet, en s’engageant sur la déviation de Coëx, trois éoliennes sont visibles.

05. Simulation depuis la RD 42 au niveau de la Faverie – vue ouest

L’éolienne E3 est masquée en partie par des arbres. Les parties inférieures des éoliennes E4 et E5 sont masquées par une haie.

06. Simulation depuis le lotissement de la Chapelle Hermier

Depuis le lotissement de la Chapelle-Hermier, le projet éolien apparaît en arrière d’une large bande arborée. Les parties inférieures des éoliennes sont masquées. Deux des cinq éoliennes ne sont pas visibles.

07. Simulation à proximité de La Filotière

Depuis La Filotière, le projet éolien apparaît sous la forme d’une courbe. Les éoliennes s’inscrivent dans le paysage bocager et créent de nouveaux éléments verticaux prégnants visuellement. Les parties basses des éoliennes sont masquées par la végétation.

08. Simulation depuis le château d’eau d’Apremont (6 953 mètres de E5).

Depuis la tour est du château d’Apremont, un panorama s’offre à l’observateur. Le paysage est très végétal et bâti. Les éoliennes s’inscrivent en arrière-plan du paysage. Les rotors de trois éoliennes sont visibles.